Aux Cyrards tombés pour la France

Post 169 of 184
les Cyrards

Le passage en revue des troupes par le lieutenant – colonel Dufihol.

Plus de 200 élèves de la prestigieuse école spéciale militaire de Saint-Cyr étaient dans la cité de la paix.

C’est une tradition depuis dix ans. Et elle est reconduite chaque année. Les premières années de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr viennent à Verdun. Un pèlerinage qui s’inclut dans « l’éducation aux valeurs d’officiers des jeunes élèves officiers », confie le lieutenant-colonel Dufilhol, commandant le 3e bataillon de Saint-Cyr.

Des élèves encadrés par le commandement de l’École bien sûr mais aussi par les anciens de deuxième année (2e bataillon).

Les « Bazars », surnom des premières années, ont donc rendu hommage, au monument aux morts de Verdun, à leurs grands anciens tombés pour la Patrie.

« Verdun est incontournable », poursuit le lieutenant-colonel Dufilhol qui précise également que 10.000 cyrards sont tombés pour la France dont un très grand nombre durant la Première Guerre mondiale.

Le serment de 14

L’officier évoque aussi « le serment de 14 », prêté le 31 juillet 1914 par les officiers de deux promotions. Ils ont fait le serment « de monter à l’assaut en casoar et gants blancs ».

Après le passage des troupes en revue et la lecture d’un petit texte par un deuxième année, deux « Bazars » ont déposé une gerbe de fleurs au pied du monument aux morts.

Parmi les spectateurs qui avaient bravé la pluie battante, se trouvaient au moins trois anciens de l’École : le colonel Pierson, directeur du Mémorial de Verdun, le général Henry, adjoint au maire, et le colonel Boissé, directeur de l’Ossuaire de Douaumont.

Les futurs officiers, dont la devise est : « Ils s’instruisent pour vaincre », ont gagné l’avenue À la Victoire en chantant « La Galette », l’hymne de l’École : « Noble galette que ton nom/Soit immortel en notre histoire/Qu’il soit ennobli par la gloire/D’une vaillante promotion… »

Rangés sur les marches du Monument À la Victoire, ils ont entonné dans la pénombre « Verdun ! On ne passe pas » : « Et Verdun, la victorieuse/Pousse un cri que portent là-bas/Les échos des bords de la Meuse/Halte là ! On ne passe pas…/Plus de morgue, plus d’arrogance/Fuyez barbares et laquais/C’est ici la porte de France/Et vous ne passerez jamais. »

Frédéric PLANCARD

Source :  http://www.estrepublicain.fr/meuse/2013/10/28/aux-cyrards-tombes-pour-la-france

Tags: , , ,

This article was written by ossuaire-de-douaumont