DOUAUMONT : LE PÈLERINAGE DE LA PAIX

Post 72 of 185

une-breve-ceremonie-et-un-temps-de-priere-pres-des-tombes-des-soldats-photo-er

La veille de leur assemblée plénière à Bruxelles, les évêques des Conférences épiscopales européennes (Comece et CCEE) ont souhaité faire une halte, un pèlerinage à Verdun. Un vœu du cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich et Freising, président de la Comece, qui revêt toute son importance en ce 11 Novembre. « En Allemagne, la Seconde Guerre mondiale a été si bouleversante qu’elle a longtemps occupé la mémoire. Ça a changé cette année. Cent ans après, la Grande Guerre amène de grandes discussions. »

Arrivée en début d’après-midi à Douaumont, une délégation, composée de quinze évêques et quelques accompagnateurs, s’est recueillie au centre de la nécropole. Entouré des tombes de tous ces soldats, chaque prélat a, à tour de rôle, lu des poèmes et des prières en français, allemand, anglais, italien et irlandais. Un hommage simple et poignant à toutes les nationalités inhumées en ces lieux qui s’est achevé par un temps de silence tandis qu’un cierge était allumé. La flamme de celui-ci a ensuite été partagée et les bougies votives déposées près de l’autel dans la chapelle de l’Ossuaire où reposent 130.000 soldats inconnus. Symbole fort, c’est le cardinal Puljic, archevêque de Vrhbosna (Sarajevo) qui officiait pour une cérémonie de prières rassemblant une centaine de personnes. Parce que « C’est à Sarajevo que la Grande Guerre a commencé en 1914 avec la mort du prince d’Autriche », poursuit le cardinal Reinhard Marx.

« Le chemin de la Paix n’est pas encore fait… »

Quelques instants plus tard, les évêques ont fait quelques pas dans la crypte, regardant avec attention les noms gravés dans la pierre. « C’était très important de venir ici. Ce monument est concentré sur la souffrance, mais sans le côté victorieux ou perdant. Et ça c’est nouveau. » Et de compléter : « Ici on a commencé pour la première fois à faire une culture de la mémoire d’une autre manière. » Plus tard, après les vêpres pour les morts, à la cathédrale de Verdun, le cardinal Reinhard Marx aux côtés de Mgr Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg, Mgr Jean-Pierre Graller, archevêque de Strasbourg et Mgr Jean-Paul Gusching, évêque de Verdun soulignait l’importance de l’Europe « devenue une entité, un continent. » Même si selon lui « le chemin de la Paix n’est pas encore fait… »

« Notre pèlerinage à Verdun nous rend, en tant qu’évêques, plus résolus dans notre engagement à aider l’Europe à retrouver les racines de son identité […] et à promouvoir un avenir où règnent la paix et la justice pour tous les citoyens européens et pour le monde. »

Christine CORBIER

Source : http://www.estrepublicain.fr/actualite/2014/11/12/le-pelerinage-de-la-paix-ciak

Tags: , ,

This article was written by ossuaire-de-douaumont