La Flamme brûle toujours

Post 154 of 184
Cérémonie 11 novembre 2013

L’arrivée de la Flamme sacrée.

Un 11 Novembre à Verdun, ça vous en impose et vous fait réfléchir. Un silence sépulcral s’est en effet soudain abattu dans les rues de Verdun vers 11 h 30 hier.

L’heure était solennelle. Dans la crypte du monument À la Victoire, Arsène Lux, le maire de Verdun, a prélevé la Flamme sacrée et a enflammé la torche portée par Francis Lefort, président national de « Ceux de Verdun ». La procession s’est alors mise en mouvement.

Au pied des marches, deux cavaliers du 1er Chasseurs ont escorté le cortège jusqu’au monument aux morts. Autour, une assistance fournie regardait religieusement la cérémonie.

Gréoux-les-Bains était là
Le chef de corps de « Conti Cavalerie », accompagné d’un détachement et de l’étendard du régiment, a accueilli les autorités. Trois décorations ont été remises : la croix de chevalier de l’ordre national du Mérite au capitaine Goasdoué et à l’adjudant-chef de réserve Duvère, ainsi que la croix de la Valeur militaire avec étoile de bronze au médecin en chef Donnard.

C’est Daniel Mérignargues, sous-préfet de Verdun, qui a lu le message de Kader Arif, le ministre délégué aux Anciens Combattants. Lecture suivie du dépôt de gerbe en compagnie des Cadets de la Défense nationale.

Dans l’assistance, se trouvait Paul Audan, le maire de la commune de Gréoux-les-Bains, accompagné de Jean-Frédéric Gonthier, son directeur de l’Office de tourisme qui fut celui de Verdun il y a quelque temps.

Le premier magistrat de cette commune des Alpes-de-Haute-Provence a fait graver une pierre à l’Ossuaire de Douaumont en mémoire des enfants de Gréoux morts pour la France. Plaque dévoilée samedi.

« Je suis venu en mai 2013 et j’ai été très ému de découvrir cet Ossuaire », confie le maire qui explique avoir retrouvé la sépulture d’un de ses grands oncles à la nécropole nationale de Neuilly-Saint-Front dans l’Aisne. Un autre de ses grands-oncles a été tué à Verdun en mars 1915. « L’Histoire, à Verdun, on la découvre véritablement », poursuit Paul Audan qui souhaite organiser plusieurs manifestations en 2014 dans sa commune et avec les jeunes. « L’ordre de mobilisation est arrivé à Gréoux et est parti de chez nous dans les autres communes », explique le maire. Contact a été pris avec la Fédération Maginot présidée par le colonel Schwindt et avec la mairie de Verdun. Douze médailles de Verdun vont également être sollicitées et seront remises aux membres des familles des soldats de Gréoux ayant participé à la Bataille de Verdun.

Frédéric PLANCARD

Source : http://www.estrepublicain.fr/meuse/2013/11/12/la-flamme-brule-toujours

Tags: , , ,

This article was written by ossuaire-de-douaumont