LA FLAMME PRÉLEVÉE À PARIS

Post 79 of 183
un-moment-qui-ne-perd-rien-de-sa-solennite-avec-les-annees

un moment qui ne perd rien de sa solennité avec les années.

Cette nuit , personne n’a dormi. Ni au sein du Comité national de la Voie Sacrée et de la Liberté, ni au sein de l’équipe de coureurs du ministère de l’Intérieur. La mission est de taille et millimétrée : respecter un parcours donné en transportant la Flamme sacrée de village en village, jusqu’au 1er novembre à Verdun.

Première étape ce jeudi donc, sous l’Arc de Triomphe à Paris. Où pas moins de quatre bus ont fait le déplacement depuis la Meuse : deux du Souvenir français, un de Ceux de Verdun et un du Comité de la Voie Sacrée et de la Liberté. « Le prélèvement s’est fait à 10 h 15 par Olivier Gérard, le directeur de l’Ossuaire, qui représentait Ceux de Verdun, Gérard Stcherbinine pour la mairie de Verdun et moi-même », rapporte Maurice Michelet, président du Comité de la Voie Sacrée.

La Flamme a ensuite été confiée aux coureurs du ministère de l’Intérieur, en présence d’une représentante de la direction générale de la Police nationale. Après l’hymne national et le salut aux porte-drapeaux, le feu sacré a quitté l’Arc de Triomphe pour rejoindre dès ce matin, à 8 h 30, la ville de Châlons-en-Champagne. Puis, direction le Nord meusien, avec une arrivée prévue à Stenay à 19 h et à 21 h à Montmédy.

Petit tour ensuite chez les Belges à Virton, samedi. Avant un retour en Meuse par Longuyon, Spincourt et Étain. Jusqu’à la crypte du monument A la Victoire de Verdun, ce samedi, à 18 h 30, où la Flamme sacrée brûlera jusqu’au 11 novembre.

E.F.

Source : http://www.estrepublicain.fr/meuse/2014/10/31/la-flamme-prelevee-a-paris

Tags: , ,

This article was written by ossuaire-de-douaumont