Le « Poilu’s Park » redécouvert

Post 151 of 183
au-poilu-s-park-certains-dimanches

Jusqu’à 3.000 Poilus sont rassemblés au  » Poilu’s Park » certains dimanches.

Centenaire oblige, la Première Guerre mondiale fait la une de l’actualité. Il y a ce que l’on connaît et ce que l’on redécouvre. Une thèse de doctorat publiée il y a quelque temps et, cette semaine, un reportage sur Équipe 21, font ainsi ressurgir du passé le « Poilu’s Park ». Jusqu’à il y a peu, seuls quelques collectionneurs de cartes postales conservaient le souvenir de ce qui fut une véritable première sur tout le front et dont l’exemple fut ensuite repris un peu partout.

À 15 kilomètres à vol d’oiseau de la ligne de front, Commercy sert de base arrière au corps d’armée qui tient le secteur. Au printemps 1915, dans les hôpitaux, on soigne les blessés évacués depuis les postes avancés et les ambulances de Marbotte et d’Ailly.

Affecté à un de ces hôpitaux, le médecin-major Rehm propose que l’armée prenne en charge l’organisation d’activités d’abord sportives puis récréatives destinées à soutenir le moral des troupes au repos autour de Commercy. Naît ainsi sur le vieux vélodrome, le « Poilu’s Park », référence au célèbre « Luna Park » de Paris. Chaque dimanche, il accueille des soldats à peine descendus du front et leur propose ses attractions et ses animations sportives parfois internationales d’abord avec des personnels d’ambulances britanniques puis américains. Certains dimanches, on compte là jusqu’à 3.000 soldats.

Rehm ne manque pas d’idée et transforme le marché couvert. Rebaptisé «Poilu’s Music-hall», il accueille 2.500 soldats. Avec un équipement professionnel (rampes électriques, herses, trappes, coulisses et loges) et une scène décorée par un décorateur de l’Opéra de Paris, le « Poilu’s Music-hall » reçoit les stars de l’époque et les premières d’entre elle : Sarah Bernhardt et Mistinguett. « Poilu’s Park » et « Poilu’s Music-hall » sont entièrement gratuits jusqu’à la buvette.

Le « Poilu’s Park » et le « Poilu’s Music-hall » font la une de la presse française et alliée. Pour la première fois, l’autorité militaire s’intéresse au soutien psychologique des soldats dans une zone militaire.

Source : http://www.estrepublicain.fr/societe/2013/11/13/le-poilu-s-park-redecouvert

Tags: , ,

This article was written by ossuaire-de-douaumont