Les portes sont de retour

Post 176 of 185
les portes sont de retour

Un des battants de la porte principale vient d’être reposé.

Enlevées il y a peu et restaurées, les portes de l’Ossuaire de Douaumont sont en cours de remontage

« Nous avions la volonté de les avoir avant les célébrations du 11 Novembre », confie Olivier Gérard, le directeur de l’Ossuaire de Douaumont. Les portes monumentales de l’entrée du monument symbole de la Bataille de Verdun seront donc en place pour l’anniversaire de l’armistice de 1918.

Et ce, grâce à la vélocité de l’entreprise « Les Métalliers lorrains » de Nancy. Une entreprise agréée par les Monuments historiques et qui a déjà restauré les grilles de Jean Lamour autour de la place Stanislas.

Parecloses et feuillages

« Nous avons déjà procédé à un sablage pour mettre le fer à nu et enlever la rouille et la vieille peinture », confie Richard Tonegutti, ferronnier d’art dans cette entreprise nancéienne. « À l’atelier, il y avait quatre personnes qui ont travaillé dessus pendant plusieurs semaines. »

Les éléments de la porte, démontés début septembre 2013, ont ensuite subi une métallisation par électrolyse puis ont été peints. Mais attention, pas avec n’importe quelle peinture !

Pour savoir quelle couleur de peinture utiliser, les restaurateurs de l’huisserie ont fait appel à un spécialiste. Ce dernier est venu gratter les couches successives jusqu’à retrouver la plus ancienne et donc la plus proche de la structure métallique.

Les écailles de peinture ont été étudiées minutieusement au microscope.

Au final, la bonne nuance a été trouvée et les morceaux ont été recouverts de cette peinture vert bronze que l’on connaît pour cette porte. Un peu plus foncée peut-être que la précédente.

Les portes ont été amenées sur le site, posées sur le plateau d’un camion, et ont été dirigées vers l’entrée de l’Ossuaire sur des chariots à roulettes. Elles ont ensuite été hissées grâce à un palan puis mises en place par les employés de la société.

Les portes devaient être sans doute complètement remontées hier soir. « Ensuite, il ne restera que des bricoles à faire. Une fois les portes posées, le plus gros sera fait », assure Richard Tonegutti.

Parmi les « bricoles » en question, il y a la pose des parecloses permettant de faire tenir les vitres des portes. Vitres qui seront remontées très vite par le maître verrier.

Il y aura également le décor des portes comme la repose des morceaux symbolisant le feuillage.

Et pour parachever le tout, les gonds de la porte seront plus facilement manœuvrables et les portes pourront donc s’ouvrir plus aisément.

Frédéric PLANCARD

Source : http://www.estrepublicain.fr/art-et-culture/2013/10/18/les-portes-sont-de-retou

Tags: , ,

This article was written by ossuaire-de-douaumont