Meuse : un projet … qui va faire du bruit

Post 123 of 183

dominique-bollee

Dominique Bollée a déterminé la tonalité de la cloche.

Visite à l’Ossuaire de Douaumont du petit-fils du fondeur du bourdon de la Tour

Verdun. Petit-fils de Louis Bollée, fondeur du bourdon de l’Ossuaire de Douaumont en 1927, Dominique Bollée a visité récemment le monument symbole de la Bataille de Verdun. Il est bien sûr monté dans la tour pour y voir l’œuvre de son grand-père. Avec un diapason de bonne taille il a déterminé sa tonalité : do dièse.

Il est aussi venu avec quelques archives d’époque et un projet pour le Centenaire de la Grande Guerre.

Si Louise Anne Charlotte, c’est le nom de la cloche, pèse environ 2.100 kg, l’idée de la huitième génération de fondeur chez les Bollée colle parfaitement avec l’événement.

Le projet est donc de couler 100 reproductions de la cloche de l’Ossuaire mais 100 fois plus petites que l’originale et numérotées de 1 à 100. Ces bourdons de 21 kg environ pour 33 cm de diamètre seraient vendus par souscription.

L’idée sera soumise prochainement au conseil d’administration de l’Ossuaire par le colonel Boissé, directeur du lieu.

F. P.

Source : http://www.estrepublicain.fr/actualite/2014/02/17/meuse-un-projet-qui-va-faire-du-bruit

Tags: , , ,

This article was written by ossuaire-de-douaumont