Sous un nouveau jour

Post 185 of 185
inauguration tout

Le colonel Boissé, président de l’Ossuaire et Jean-François Galéa, donateur de l’œuvre « Vue la guerre ».
Photo Franck LALLEMAND

Il y a encore un an, ces travaux n’étaient pas du tout envisagés. C’est en novembre 2012 que le projet est né. Parce que l’Ossuaire bénéficie actuellement de travaux de rénovation, « l’entreprise Varnerot nous a demandé de vider la tour afin qu’ils puissent mettre en place l’échafaudage », raconte le colonel Boissé, président de l’Ossuaire de Douaumont. « En arrivant sur la plateforme de la tour, à droite, il y avait une grille et la collection était installée derrière », rappelle-t-il. En sortant toutes les pièces du musée, l’équipe de l’Ossuaire découvre deux baies vitrées, identiques à celles qui se trouvent à l’intérieur du cloître. «De l’extérieur, on voyait bien qu’elles existaient, mais elles avaient été occultées par la muséographie de l’époque».

La tour fermée pendant huit mois, a rouvert ses portes au public hier après-midi

L’équipe prend alors la décision de ne pas les reboucher, car elles apportent énormément de lumière sur la plateforme. « Nous avons réfléchi, et très rapidement nous avons décidé de faire une nouvelle muséographie ». À la base, c’était la salle de projections de l’Ossuaire qui devait être en travaux cette année. « Mais nous avons abandonné ce projet momentanément, pour nous concentrer sur la muséographie. La salle de projections devrait cependant être refaite pour 2015 », annonce le colonel Boissé.

Une fois l’échafaudage posé dans la tour, il recouvrait l’ensemble de l’édifice. « Le bourdon ne pouvait plus fonctionner ». La tour a dû être fermée pendant huit mois, soit toute la durée des travaux. « Ils devaient initialement durer six mois, mais ils ont été prolongés à cause des intempéries ». Les travaux ont été supervisés par l’architecte en chef des monuments historiques. La conception de la nouvelle muséographie a été imaginée par Olivier Gérard, directeur de l’Ossuaire, et son adjoint, Stéphane Job.

« L’échafaudage n’a été déposé qu’il y a trois semaines, et en trois semaines il a fallu faire beaucoup de choses », souligne le colonel Boissé. Pose des luminaires, présentation de la collection dans le mobilier, aspirer la poussière, laver…

Hier, un parterre d’élus, d’officiels et de représentants d’associations locales a pu découvrir en avant-première cette toute nouvelle muséographie. Le public n’a pas eu à attendre longtemps après, car la tour a été rouverte hier après-midi. « C’est impensable le nombre de demandes que l’on a eues de la part des visiteurs quand la tour était fermée. Ils étaient extrêmement nombreux à vouloir la découvrir et voir le panorama ».

Les visiteurs habitués des lieux seront agréablement surpris de redécouvrir le musée sous une tout autre lumière. Quant aux novices, ils auront le plaisir de pénétrer dans un lieu souvent méconnu, et pourtant très impressionnant.


Léa BOSCHIERO

source : http://www.estrepublicain.fr/meuse/2013/07/13/sous-un-nouveau-jour

Tags: , , ,

This article was written by ossuaire-de-douaumont