Transmettre la mémoire

Post 101 of 185

title« Les 4 jours de Verdun », du 19 au 22 juin, sont le prélude du programme des commémorations d’août prochain.

«Nous sommes dans une logique de démarrage qui est un prélude aux commémorations de début août. » Alain Artisson, patron de la Mission Histoire au conseil général, présente les « 4 jours de Verdun », événement majeur des commémorations du 98e anniversaire de la Bataille de Verdun. Des commémorations qui prennent une autre dimension en cette année d’ouverture du centenaire de la Grande Guerre.

« D’autres acteurs se sont associés pour donner l’ampleur nécessaire à la raison du Centenaire qui est de transmettre notre histoire aux jeunes générations », poursuit Alain Artisson.

Car on l’aura compris, l’effort est porté sur les jeunes et aussi sur la pérennisation des actions qui doivent perdurer au-delà du Centenaire. « On veut que tout le monde s’approprie l’histoire de Verdun, du champ de bataille et l’histoire du département qui mérite de la Nation pour son engagement durant le premier conflit mondial. »

Un travail acharné de la Mission Histoire pour « que les 4 jours de Verdun deviennent une grande activité humaine dans le commémoratif, dans l’histoire, dans le sport, dans la jeunesse, dans la vérité de ce département où se trouvent une forêt, des ouvrages de guerre, une ville reconstruite… »
Semi-marathon
La cérémonie inaugurale du 19 juin prendra une forme pédagogique. La cérémonie au monument À la Victoire à 13 h 30 accueillera tout ce que la Meuse compte d’autorités civiles et militaires. « Le maire de Verdun remettra la médaille de Verdun à certains jeunes au titre de descendants de combattants de Verdun », confie Alain Artisson. Les jeunes, qui participeront ensuite à une activité pédagogique au Centre mondial de la Paix. Une journée inaugurale qui se terminera par une conférence au même endroit par le sous-préfet de Reims Michel Bernard et Lilyane Beauquel sur « Maurice Genevoix, témoin de la Grande Guerre ».

Mais c’est la journée du 21 juin surtout qui sera plus que bien remplie ! D’abord, l’Adapeim organise un rallye sur les traces des écrivains combattants, thème de ces « 4 jours de verdun ». Et puis, ce 21 juin sera aussi sportif avec la première édition du semi-marathon de la Grande Guerre où près de 500 personnes sont déjà inscrites. Avec un départ au monument À la Victoire et une arrivée au Parc de Londres, l’épreuve parcourra la périphérie du champ de bataille. « Nous voulons arriver en 2016 à un semi-marathon ouvert au niveau international. C’est une grande activité qui sera pérenne au-delà du Centenaire », explique Alain Artisson.

Une journée qui s’achèvera par une marche bioluminescente sur le champ de bataille.

Frédéric PLANCARD

Source : http://www.estrepublicain.fr/meuse/2014/06/13/transmettre-la-memoire#jimage=E3119835-949C-4378-B83B-D58EC24FE4CE

Tags: , ,

This article was written by ossuaire-de-douaumont